Suite à un article de Famili sur un réseau social, je ne peux m'empêcher de réagir (assez vivement, je dois bien l'avouer!, mea culpa^^): je ne peux en effet m'empêcher de M'INSURGER et de M'INDIGNER face à CES IDEES FAUSSES VOIR DANGEUREUSES VEHICULEES (parfois, limite IMPOSEES) PAR LA PRESSE GRAND PUBLIQUE, CONCERNANT CERTAINES PATHOLOGIES INVALIDANTES!!!.

Il est bien sûr à noter et à prendre en compte, le fait que CHAQUE CAS, CHAQUE PARCOURS (et donc, chaque histoire de vie) EST UNIQUE! ; de même que chaque patient l'est! (quelle que soit la pathologie incriminée!^^).
Comment en effet, vouloir généraliser un vécu (qui je le répète, est PROPRE A L'INDIVIDU!: milieu social dont il est issu, éducation, reçue, sensibilité ; capacités et limites émotionnelles, psychologiques, physiques, spirituelles....), qu'il soit "lourd" ou "léger"?, pour vouloir en faire UN SCHEMAS-TYPE dans lequel ON DOIT SE FONDRE??? (sous peine là aussi, de se faire "éliminer"!^^).

Je prends SCIEMMENT le risque mesuré (mais bien réel et oh combien lourd à porter!, de par ses conséquences à venir^^) de ME FAIRE L'AVOCATE DU DIABLE! (donc, de me positionner EN FAVEUR DU PATIENT!^^): en effet, face à la SURMEDICALISATION SYSTHEMATIQUE (par "principe de précaution"), il peut devenir en effet EFFRAYANT, voir même DECOURAGEANT!, de VOULOIR DEVENIR PARENT MALGRES L'HANDICAP / LE POLY-HANDICAP!.... 

Apprivoisons la différence 




Comment en effet, parvenir à toujours être capable d'encaisser avec le sourire jusqu'à la raie des fesses (pardon pour ce cynisme!^^), le fait d'être "trop différent"? (dans le sens où, soit "ça se voit trop"!, ou alors au contraire!, "ça ne se voit pas / pas assez sur toi"!?, sic!! _bien sur, là, je fais allusion à la supposée "visibilité" du handicap / poly-handicap sur son "malheureux propriétaire"....^^).
Car enfin, NOM D'UN CHIEN DE NOM D'UNE PIPE!, Y EN A MARRE DE SE FAIRE JUGER A LA GUEULE! (oui, je pousse ma gueulante!, et alors!?).

Je ne peux m'empêcher de m'interroger sur les sources que le-la journaliste a consulté, pour pouvoir publier ce qui est (à mes yeux!) un véritable torchon sur ce qu'il-elle pense (sans doute avec sincérité et bonne foi) être "la vérité", concernant LA MUCOVISCIDOSE et LE (DROIT AU) DESIR DE MATERNITE??....
Je suis toujours aussi estomaquée de voir à quel point, malgré les progrés de la recherche médicale sur cette maladie (qui a perdu pas mal de son côté "tabou" depuis une 12ne d'années, notamment grâce aux Téléthon et aux Virades de l'Espoir), les gens _et notamment, la presse grand publique et parfois le "corps médical" lui-même!, sic^^_ continuent de chercher à NOUS STIGMATISER (sans doute inconsciemment?) ; notamment en voulant NOUS DECOURAGER DE VOULOIR TENDRE A UNE VIE LA PLUS "NORMALE" POSSIBLE! (donc, notamment, sur LE DROIT LEGITIME A VOULOIR AVOIR "QUAND MEME" UN ENFANT!^^).

Alors!, MOI! (oui!, MOI!^^), j'ose poser à tous ceux qui me liront, cette question (qui certes, est loin d'être "tendre"!^^): QUI ETES-VOUS DONC, POUR POUVOIR DECRETER QUE SI ON EST MUCO', ON NE POURRAIT PAS AVOIR LE DROIT AU DESIR D'ENFANT??? (là, je pense à la conception "naturelle", mais j'imagine que le problème de l'adoption doit aussi être rencontré de temps à autre, face à L'INCOMPREHENSION et aux PREJUGES dont les HANDICAPES sont encore trop souvent victimes^^) ; serait-ce là, la traduction involontaire, inconsciente et collective, du FANTASME DE L'ENFANT PARFAIT??? _puisque qu'on le veuille et le reconnaisse ou non, notre belle Société d'aujourd'hui, nous colle une sacrée PRESSION, sur ce point précis!= AVORTEMENT, AMNIOSCYNTHESE, IMG-IVG....._.

(....)