(....) Et si je vous balançais en pleine figure, que l'auteur de ce "coup de gueule", est elle-même MUCO', EPILEPTIQUE, FIBROMYALGIQUE.... et SOLO, quelle serait alors votre réaction??!.
Au-delà de la première réaction "à froid" (que je devine sans peine, mêlée de stupeur et d'admiration ou d'indignation^^), je vous invite avec FRANCHISE, COURAGE et surtout!: HONNÊTETE, à vous poser cette question!:
"et si c'était moi, ma compagne / mon compagnon / un proche qui était touché par cette problématique, comment le prendrai-je et le vivrai-je au quotidien??"
(cette pression incessante de la Société, ce poid du regard constamment posé sur celui-celle qui a le malheur d'être trop différent(e), et le fait de vouloir "quand même" le vivre et l'assumer au grand jour^^).

Apprivoisons la différence 



Car bien sur!, s'est posé à moi 2 gros "soucis" majeurs, lors de ma prise de décision de vouloir avoir "quand même" un enfant en solo, "malgré ma différence"! (donc, bien sur!, ici, le poly-handicap^^):

* quelle sera ma capacité émotionnelle, spirituelle, psychique, physique, nerveuse à pouvoir SUPPORTER AU QUOTIDIEN les attaques incessantes des "bien-pensants"
?? (à commencer par le "corps médical!^^), face à ce désir ATYPIQUE de DESIR D'ENFANT MALGRE UN POLY-HANDICAP (et en plus, EN SOLO!?).


* quels seront les soutiens (surtout psychologiques, affectifs et spirituels
_puisque je suis indécrotablement croyante!, mais là aussi, "hors-normes"!^^_) dont je pourrai éventuellement bénéficier?, ainsi que les embûches _notamment matérielles et administratives, voir même "politiques"_ auxquelles je vais être confrontée? ; quels seront les moyens concrets qui me restent accessibles _au vu de mon "statut à part"!^^_ pour avoir une chance, même mince, de réaliser mon projet?.


Car vous pensez bien que RIEN N'ETAIT SUR NI ACQUIS DES LE DEPART!, surtout pas au niveau SOUTIENS POTENTIELS!^^ (surtout qu'en plus! _en plus!?^^_, je me traîne un lourd passé!: curatelle 512 qui a duré pas moins de 10 ans _ancienne Loi_, et "passé psy" dû, lui, à ma douloureuse expérience de la violence conjugale dans un contexte familial défavorable au possible!^^).....

Comme expliqué dans certains précédents bulletins, j'ai dû ME BATTRE durant 15 ANS pour parvenir à ME RECONSTRUIRE suite à cette accumulation de TRAUMATISMES ET DRAMES VECUS (là aussi, en solo!^^). Comme certains doivent hélas le savoir aussi bien que moi (!!, sic^^), la Société ADORE "COLLER UNE ETIQUETTE" et ainsi, "CATALOGUER" (souvent, à vie!^^) en fonction de notre vécu, "statut" etc.... _ce, jusqu'à la prochaine génération!, un vrai SCANDALE!_ ; et refuse d'en démordre! (la garce!).

Si certes, il y a de plus en plus de familles monoparentales (notamment, dû aux divorces beaucoup plus _trop?_ fréquents de nos jours^^), n'empêche que LE CHOIX DELIBERE DE VOULOIR "FAIRE UN BEBE TOUTE SEULE" (surtout si en plus, on a l'outrecuidance d'être "poly-handi"!^^) est encore MAL COMPRIS ET MAL PERCU! ("traditons" _notamment, religieuse_ obligent^^).

(petit clin d'oeil culotté, héhéhé).


Etant célibataire, je n'avais pas droit au CECOS (centre de don légal de gamètes) pour me faire aider, conseiller et soutenir dans mon projet de procréation (que je souhaitais pourtant médicalement assisté, pour ainsi limiter les risques de transmission _notamment, au niveau muco'_) ; puis bien sur!, au-delà des critiques "bureaucrates" _parfois, bien intentionnées dans le fond!= inquiétudes légitimes!, autant pour moi que pour le bébé à venir_, j'ai dû essuyer les ABBERATIONS et également LES TENTATIVES DE DECOURAGEMENT, D'INTIMIDATIONS et pire encore!, DE PRESSIONS DU "CORPS MEDICAL" ("passé psy" _qu'ils voulaient invoquer pour l'imposer à mon futur bébé!, comme "un bagage hérité"!^^_, "antécédents médicaux", "idéal éthique, déontologique" etc), notamment avec cette question (pourtant, fondée et légitime!): "ET SI IL A UN HANDICAP??: TRISOMIE 21?, MUCOVISCIDOSE?, OU AUTRE???".
Je suppose que c'est (inconscient!) une façon de vouloir "me tester" dans MA DETERMINATION, et voir si je suis "sûre" de mon choix....
Sans oublier, bien sur "après coup", sur le tard à l'approche de l'accouchement (la pire période pour s'encaisser ce genre d'épreuve!^^), les attaques de la famille! _qui bien sûr, n'a pas aimé que j'ai voulu l'en tenir à l'écart^^_....


Tout ça pour vous dire que!:

* si vous êtes DETERMINE(E) dans votre choix (qui bien sur, aura été longuement et mûrement réfléchi!^^ perso, ça m'a pris 2,5 ans!_),

* si vous avez eu "le feu vert" de l'EQUIPE PLURI-DISCIPLINAIRE (donc, le Dr généraliste, les spécialistes qui vous suivent, voir le psychologue etc),

* si votre niveau de santé (autant physique que psy) vous le permet!,

alors!, NE LAISSEZ PERSONNE VOUS VOLER VOTRE DROIT AU BONHEUR!, BORDEL DE MERDE!! (surtout à celui de pouvoir CONCEVOIR, ATTENDRE ET ACCEUILLIR ENSEMBLE VOTRE BEBE!!).
Au pire!: comme me l'a expliqué mon confesseur!:
"IL Y A PLUSIEURS FACONS D'AIDER ET D'AIMER LES ENFANTS, DE SE CONSACRER A EUX, QUAND ON NE PEUT EN AVOIR SOI-MEME"
_même si ça n'amoindrit pas la souffrance morale, affective et "sociétale"!, issues de la frustration [induite par le modèle imposé par la religion et la Société^^]_.

Et si mon cas, certes atypique!, plutôt que de vous inspirer jalousie et envie (ce que je peux comprendre), pouvait au contraire vous inspirer espoir, confiance en vous-même, l'avenir et en VOS CAPACITES, de pouvoir VOUS AUSSI DEVENIR PARENTS MALGRE L'HANDICAP / LE POLY-HANDICAP DE L'UN DE VOUS 2 / DES 2???.....